Auteur: Jennifer Khalil

Physiothérapeute

Voir mon profil

2018-01-04-newsletter

6 recommandations pour reprendre une activité physique sans se blesser

Vos résolutions sont toujours le coup en cette fin du moins de janvier ? Une des résolutions les plus populaires concerne la santé. Plus de 50% des Québécois disent vouloir faire plus d’exercice.

Vous trouverez ici 6 recommandations pour progresser un retour à l’activité physique afin d’éviter les blessures :

1 – Appliquer de façon graduelle et progressive le stress sur les articulations et les structures musculaires

Commencer doucement, le corps humain s’adaptera bien dans la mesure où le stress appliqué est raisonnable et graduel, soyez patient avec votre corps, et par la suite vous pourrez augmenter la durée et la fréquence selon vos objectifs.

 

2 – Bien s’hydrater

Bien s’hydrater est indispensable à l’exercice ! Pendant l’exercice, le corps se déshydrate rapidement puisqu’il perd de l’eau par la ventilation (respiration) et la sudation qui sont augmentées. Pour prévenir en partie la déshydratation, il est conseillé de boire avant l’activité physique, fréquemment au cours de l’effort et lors de la phase de récupération.

 

3 – Avoir un entrainement adapté pour vous

Chaque personne est unique! Il est important de se respecter dans son programme d’entrainement. Consulter nos kinésiologues qui pourront bien vous guider dans votre programme d’exercice et maximiser vos résultats en toute sécurité. La Fédération des Kinésiologues du Québec définit le kinésiologue comme étant le professionnel de la santé, expert de l’activité physique, qui utilise le mouvement à des fins de prévention, de traitement et de performance.

 

4 – Être à l’écoute de son corps

La charge d’entrainement doit être adaptée à votre rythme de vie. L’activité physique même légère, si elle est régulière, contribue à réduire les effets du stress et de la fatigue psychique. Imposer une activité physique rigoureuse à un organisme affaibli peut aggraver les symptômes de fatigue et la survenue de blessures. Toute guérison musculaire est majorée par la faculté à écouter ses signaux et à les accepter avec patience.

 

5 – Varier les exercices

Changer de programme d’entrainement aux 4 à 6 semaines est bénéfique, d’une part pour les muscles qui vont devoir s’adapter à un stress nouveau, et d’autre part pour la motivation en brisant la routine.

Pour maintenir la progression, il est possible de :

  • Changer de programme d’entrainement pour travailler les muscles différemment,
  • Varier la charge et/ou l’intensité dans les exercices,
  • Varier le nombre de séries et de répétitions et d’exercices dans une séance
  • Varier la fréquence et/ou la durée de la séance d’entrainement
  • Varier le temps de repos entre les séries


6 – Trouver une activité durable et plaisante

L’activité physique est par définition une activité qui demande une dépense énergétique. Que ce soit la danse, la marche, la salle d’entrainement ou la reprise d’un sport, il est important d’identifier une forme d’activité dans lequel vous avez du plaisir afin de maximiser votre motivation et ainsi vos résultats. Nous avons plus de chance d’être assidu et de maintenir à long terme une activité dans laquelle nous avons du plaisir !