Auteur: Mickael Vachon

Pht., Directeur médical, santé et innovation

Voir mon profil

2017-11-01-newsletter

Douleur au dos et engourdissement dans la jambe : quoi faire ?

Depuis un certain temps, vous avez l’impression que votre mal de dos provoque également une douleur ou des engourdissements dans l’une de vos jambes.

Comment est-ce possible ?

Nous classons normalement les douleurs au bas du dos (lombalgie) en trois catégories :

  1. Lombalgie mécanique simple sans irradiation: douleur au dos sans douleur dans la jambe. Récupération généralement facile, rapide et sans conséquence à long terme grâce à une bonne prise en charge par un professionnel de la santé.
  1. Lombalgie mécanique avec irritation du nerf: douleur dans la jambe avec ou sans douleur au dos. La douleur dans la jambe est normalement due à l’irritation chimique d’un nerf (comme le nerf sciatique qui provoque des symptômes derrière votre jambe) par l’inflammation environnante suite à une blessure (imaginez un fil électrique dans une soupe de produits chimiques). Ce type de problème se traite généralement bien, mais la récupération peut être plus longue.
  1. Lombalgie mécanique avec compression du nerf: lorsqu’il y a compression du nerf par un élément adjacent (disque, arthrose, ligaments, etc.), vous noterez une perte de force et de sensation dans la jambe atteinte et souvent au pied. Ce problème se règle généralement bien, mais plus de temps est nécessaire à son traitement que pour une lombalgie simple. Dans une minorité des cas, la chirurgie sera une option pour traiter ce type de problème.
Quoi faire ?

Dans un premier temps, ne paniquez pas ! Les blessures au dos sont fréquentes et vous retrouverez votre fonction. Afin de gérer la douleur, vous pouvez appliquer de la glace pendant une vingtaine de minutes et prendre des antidouleurs (Tylenol) ou des anti-inflammatoires (Advil). Évitez de reproduire les mouvements douloureux, mais assurez-vous de rester actif ! C’est la clé pour une récupération rapide.

Il est conseillé de voir rapidement (dans un délai de moins de deux semaines) un physiothérapeute ou un autre professionnel de la santé habileté à traiter ce genre de symptômes (ostéopathe, chiropraticien). Au besoin, le thérapeute pourra vous diriger vers votre médecin, selon les résultats de l’évaluation, si une médication, un arrêt de travail ou des tests complémentaires s’avéraient nécessaires.

En fonction des problématiques qui auront été identifiées lors de l’évaluation, un plan de traitement personnalisé sera mis en place. Celui-ci devrait néanmoins comprendre des techniques de thérapie manuelle et de relâchement musculaire, des exercices de renforcement des muscles stabilisateurs du tronc, des exercices pour améliorer la mobilité de vos nerfs, ainsi que des explications sur votre condition.

N’hésitez pas à communiquer avec nous pour davantage d’informations.

 

Références :

  1. Publication MSSS — Algorithme de prise en charge de la douleur lombaire. 2015.
  2. Direction de la santé publique, ASSS de Montréal : Guide de pratique : Clinique des Lombalgies interdisciplinaire en première ligne. 2006.
  3. Delitto, A. et al. Low Back Pain: Clinical Practice Guidelines Linked to the International Classification of Functioning, Disability, and Health from the Orthopaedic Section of the American Physical Therapy Association. J Orthop Sports Phys Ther. 2012;42(4):A1-A57.
  4. Fritz, JM. et al. Early Physical Therapy vs Usual Care in Patients With Recent-Onset Low Back Pain: A Randomized Clinical Trial. 2015 Oct 13;314(14):1459-67.

 


2 commentaires
Laisser un commentaire