Auteur: Jennifer Khalil

Physiothérapeute

Voir mon profil

2018-02-01-newsletter

Êtes-vous accro au sucre?

Les médecins et autres professionnels de la santé ne croient désormais plus que le sucre est un stimulant inoffensif, mais plutôt qu’il provoque une dépendance au même titre que l’alcool et la nicotine.

Vous avez reçu la traditionnelle boîte de chocolat en forme de cœur la semaine dernière et vous culpabilisez à l’idée de découvrir les différentes saveurs qui s’y retrouvent ? Est-il vraiment possible de ne prendre d’un morceau ? Je vous mets au défi !

Si vous croyez qu’une alimentation riche en sucre n’a pour effet que de faire grossir, pensez-y à deux fois. De nombreuses maladies sont associées à la dépendance au sucre, notamment le diabète, l’hypertension, le cancer et le TDAH.

Les médecins et autres professionnels de la santé ne croient désormais plus que le sucre est un stimulant inoffensif, mais plutôt qu’il provoque une dépendance au même titre que l’alcool et la nicotine. De fait, les résultats d’études récentes indiquent que le besoin pressant d’aliments sucrés tels que le chocolat et la crème glacée s’apparente au besoin maladif que provoquent d’autres narcotiques.

Comment se libérer du sucre :

  • Connaître les sucres qu’on ingère : La majorité du sucre qu’on consomme est cachée. Regarder la liste d’ingrédients (sucrose, glucose, fructose, maltose, amidon hydrolysé, sucre invertir, sirop de maïs, miel, etc.)
  • Tenir un journal alimentaire : Vous pourriez penser que vous ne consommez pas beaucoup de sucre alors que ça pourrait être le contraire.
  • Rester réaliste : Écoutez votre corps, vous en observerez une amélioration certaine et constante de votre état de santé au fil des jours.
  • Renoncer aux plats minutes : Généralement, ils sont bourrés de sucre!
  • Passer aux bons sucres : Patate douce, carotte, datte, raisin, miel, sucre de canne, sirop d’érable, stévia.
  • Consommer les fruits en début de journée : Tenez-vous-en à des portions individuelles et consommez-les tôt dans la journée.
  • Bouger : Quand il est actif, le corps cesse de dépendre d’un excès de sucre. 3-4 séances d’exercices par semaine peuvent faire la différence.

Il est toujours utile de lire attentivement les étiquettes des produits qu’on compte acheter… Nous sommes ce que nous mangeons!

*La méthode sans sucre; Dr Kurt Mosetter, Dr Wolfgang Simon, Thorsten Probost & Anna Cavelius