Auteur: Marco Raffis

Physiothérapeute

Voir mon profil

lymph

Le lymphoedème…après les traitements d’un cancer du sein

Le lymphoedème est une condition qui peut apparaître suite aux traitements du cancer du sein. Suite à la chirurgie et à la radiothérapie, une enflure du bras ou du thorax  peut apparaitre : c’est un lymphoedème. Qu’est-ce que c’est ? C’est une affection chronique caractérisée par  un œdème (enflure) riche en protéine,  qui est le résultat d’une déficience du  système lymphatique à drainer la lymphe (un liquide riche en protéines) des tissus.

Comment un lymphoedème apparait-il ?

Selon les différentes approches ou conditions, la chirurgie pour un cancer du sein va entre autres retirer un ou plusieurs ganglions lymphatiques situés  dans la région du thorax ou de l’aisselle. Un des rôles des ganglions est de permettre  à la lymphe de circuler et de regagner le système veineux, ils font partie du système lymphatique et du drainage de la lymphe.

Selon les études et le recensement de la littérature, le risque de développer un lymphoedème du bras suite aux traitements du cancer varie de 5% à 40%. Plusieurs facteurs peuvent expliquer pourquoi le risque varie d’une étude à l’autre. Plus le nombre de ganglions enlevés lors de la chirurgie est grand (5 et plus) et plus l’intensité et la région irradiés sont grands, plus le risque est élevé.

De plus, lorsqu’on combine les traitements de radiothérapie (l’irradiation des tissus comme le sein ou l’aisselle par exemple) à  la chirurgie, le risque de développer un lymphoedème augmente.

Néanmoins, bonne nouvelle : une récente étude du Pittsburgh Tribune-Review (de  Smeltz) estime à  15% le risque de lymphoedème suite aux traitements du cancer du sein. Cela représente une baisse de 30% au cours des 15 dernières années.

À noter que dans la grande majorité des cas le lymphoedème apparaît (80% des cas) dans les 2 ans suivants les traitements du cancer du sein.

Quoi faire afin de prévenir ou de traiter un lymphoedème?

La clé est une prise en charge immédiate par un  professionnel formé dans la gestion du lymphoedème. Les études cliniques semblent confirmer que la prise en charge rapide en physiothérapie suite à la chirurgie ou la radiothérapie pourrait diminuer le risque de développer un lymphoedème.

Le physiothérapeute, avec une connaissance et une formation spécifique sur le lymphoedème,  procédera à l’évaluation des facteurs de risques (infections, type de chirurgie) et des mesures de votre bras  pour établir un plan de traitement optimal. Le traitement peut inclure différentes modalités : exercices, technique de drainage manuel,  bandage compressif, vêtement de compression.

Ces traitements permettent de réduire l’enflure du bras et de diminuer les complications possibles d’un lymphoedème (infections, inconfort etc…).

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous en commentaires ou via courriel.

Lien intéressant : Infolympho

3 commentaires
Laisser un commentaire