Plagiocéphalie

La plagiocéphalie est un aplatissement du crâne qui survient suite à une pressionfoto_plagiocefalia
externe prolongée sur la tête du bébé.

Cela s’explique par la malléabilité du crâne qui est très grande dans les quatre premiers mois de vie. Par la suite, le crâne devient moins malléable, mais des changements au niveau de la forme du crâne peuvent survenir jusqu’à environ un an. Vers l’âge d’un an, si un aplatissement est encore visible, le crâne ne se remodèlera pratiquement plus et il restera un aplatissement.

Il est important de mentionner immédiatement que plus les enfants avec une plagiocéphalie sont vus tôt (parfois même dans les jours suivants la naissance), plus la récupération est rapide et moins la plagiocéphalie peut avoir de l’impact sur le développement moteur du bébé. Il faut donc consulter RAPIDEMENT dès que vous savez que votre enfant présente une plagiocéphalie.

 CAUSES POSSIBLES
  • La position de la tête du bébé dans l’utérus de la maman est un des facteurs possibles au développement d’une plagiocéphalie, surtout en fin de grossesse alors que le bébé commence à manquer d’espace. Une grossesse gémellaire augmente les risques qu’un bébé ait une plagiocéphalie.
  • Après la naissance, un aplatissement du crâne peut survenir si le bébé garde très souvent la tête tournée d’un même côté, par préférence, surtout la nuit. Avant 3 mois, les bébés passent beaucoup de temps sur le dos, même en période d’éveil le jour. Ils sont donc plus à risques de développer une plagiocéphalie que les bébés de 5-6 mois qui sont plus souvent assis ou sur le ventre.
  • Un torticolis congénital peut également mener à une plagiocéphalie étant donné que le bébé garde la tête tournée plus souvent d’un côté à cause d’une rétraction musculaire.
  • Finalement, depuis la campagne du «Dodo sur le dos » afin de prévenir le syndrome de mort subite du nourrisson, plusieurs enfants développement un aplatissement derrière la tête parce qu’ils restent de longues heures avec la tête appuyée sur le matelas. Consulter la section « Dodo sur le dos » pour plus de renseignements et des conseils pour que votre bébé garde sa belle petite tête ronde.
 CONSÉQUENCES POSSIBLES
  • Tout d’abord, il est important de mentionner qu’une plagiocéphalie n’affecte pas le développement intellectuel. Le cerveau de l’enfant se développe tout à fait normalement.
  • La conséquence principale est plutôt d’ordre esthétique. Nous pouvons noter un aplatissement sur la partie postéro-latérale de la tête ainsi qu’une proéminence au niveau frontal du même côté que l’aplatissement. Parfois, nous remarquons un œil plus petit que l’autre et un peu plus fermé ainsi qu’une oreille plus avancée que l’autre.
  • Une asymétrie du développement moteur peut être observée si l’enfant n’est pas traité et qu’il continue à garder sa tête tournée d’un côté plus que l’autre.
  • Certains parlent même d’un possible trouble d’occlusion dentaire.

**Il est à noter qu’un enfant devrait toujours utiliser autant une main que l’autre jusqu’à l’âge de deux ans. À partir de deux ans, l’enfant établit sa dominance et c’est à partir de ce moment que nous pourrons déterminer si l’enfant est droitier ou gaucher.

TRAITEMENT EN PHYSIOTHÉRAPIE VERSUS TRAITEMENT EN OSTÉOPATHIE397- pédiatrie

Beaucoup de parents nous demandent souvent quelle discipline entre la physiothérapie et l’ostéopathie peut le plus aider leur enfant atteint d’une plagiocéphalie. La réponse à cette question est que cela dépend des cas et pour pouvoir expliquer notre point de vue, nous devons d’abord expliquer comment travaille chacun des professionnels impliqués.

Tout d’abord, en physiothérapie, les traitements consistent globalement en des conseils de positionnement pour la maison (comment bien le prendre dans les bras, comment le placer dans le lit la nuit, dans le siège d’auto, etc.). Nous ajoutons également des exercices de stimulation afin que l’enfant tourne sa tête du côté où il n’a pas l’habitude de la tourner. S’il y a un problème concernant la souplesse musculaire, nous travaillerons également à ce niveau. Il est important de savoir qu’un physiothérapeute ne pourra pas agir directement en changeant par lui-même la forme du crâne de votre enfant. C’est plutôt avec les conseils et les exercices donnés pour la maison que le remodelage se fera graduellement.

En ostéopathie, leur rôle global est plutôt d’évaluer la mobilité des sutures crâniennes et de rééquilibrer le mouvement crânien pour ainsi rétablir la circulation du liquide céphalo-rachidien. Les ostéopathes non plus ne pourront pas agir directement sur le remodelage de la tête et vous ne quitterez pas la salle en voyant une différence immédiate. C’est avec le temps et les traitements que l’effet global se fera.

Chez Physio Extra, la majorité des enfants avec une plagiocéphalie sont d’abord évalués et vus en physiothérapie. Par la suite, si le physiothérapeute juge qu’une approche en ostéopathie serait plus bénéfique pour votre enfant, il le référera directement à un ostéopathe.

Vers 5 ou 6 mois, si les traitements ont peu d’effets et que l’enfant démontre encore une plagiocéphalie, il est possible qu’on le réfère à son pédiatre afin que ce dernier puisse lui donner une prescription pour une orthèse moulée (fabriquée par des orthésistes). C’est une orthèse qui fait le tour de la tête de l’enfant et qui agit directement sur la forme du crâne. Cette dernière doit habituellement être portée 23 heures sur 24 pendant une période minimale de 2 mois. La plupart des enfants tolèrent très bien l’orthèse et n’essaient pas de l’enlever. Noter bien que cette orthèse ne peut plus être utilisée lorsque les sutures du crâne sont refermées; c’est-à-dire autour d’un an.

Vous pouvez aussi consulter notre section : Dodo sur le dos et Éveil sur le ventre