Auteur: Nicolas Roy

Physiothérapeute

Voir mon profil

La coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs est un ensemble de muscles situés au niveau de l’épaule qui s’attachent sur l’omoplate et qui servent à effectuer des rotations.Cependant, le rôle majeur de la coiffe des rotateurs en est un de stabilité. En effet, l’épaule est une articulation très mobile mais peu stable, ce qui fait qu’une bonne partie de sa solidité vient de l’action des muscles. Les muscles qui forment la coiffe des rotateurs parviennent à garder les os de l’épaule au bon endroit lors des mouvements, mais lorsque ceux-ci s’affaiblissent ou que leurs tendons deviennent usés, il arrive que l’épaule se déplace légèrement vers le haut lors des mouvements vers l’avant ou le côté. Ceci peut causer un syndrome d’accrochage : soit l’épaule qui vient frotter sur l’os situé au-dessus, l’acromion. Or, les tendons de la coiffe des rotateurs se retrouvent justement à cet endroit, ce qui peut causer un cercle vicieux. En effet, si l’épaule « accroche » sur les tendons de la coiffe des rotateurs, ceux-ci peuvent s’inflammer ou s’user prématurément. Étant irrités ou inflammés, ils fonctionnent moins efficacement et stabilisent moins bien l’épaule, ce qui favorise encore plus le syndrome d’accrochage, et ainsi de suite.

CDR

Une épaule mal coiffée !

Jean a travaillé très dur physiquement au cours de sa carrière. En tant que manœuvre sur les chantiers de construction, il n’avait aucun problème à soulever des charges au-dessus de sa tête et le faisait avec vigueur et efficacité. Cependant, depuis quelques années, il ressent de plus en plus de douleur lorsqu’il doit lever les mains au-dessus des épaules, même sans poids…

Quant à elle, Jeanne avait également travaillé fort avec sa machine à coudre pendant de longues années et ses épaules et son dos se sont voutés au fil du temps. Elle se sentait de moins en moins forte des épaules depuis quelque temps et une douleur sourde et profonde s’était installée progressivement…

Pour que l’épaule soit bien coiffée

À cause de son travail physique et du fait qu’il a dû faire fréquemment des mouvements avec des poids au-dessus de ses épaules, Jean a dû accélérer le vieillissement des tendons de la coiffe des rotateurs et peut-être même avoir déchiré une partie de celle-ci. Le cercle vicieux ainsi que l’âge ont fait leur travail et il a pu avoir développé une tendinose (terme désignant l’usure anormale des tendons) de la coiffe des rotateurs. Un déséquilibre musculaire (à force de faire des mouvements semblables et développé d’avantage un groupe musculaire par rapport à d’autres) aurait aussi pu accélérer l’usure de ses tendons. Il faut donc s’assurer d’avoir une bonne force de l’épaule en rotation externe (mouvement qui fait éloigner les mains tout en gardant les coudes pliés à 90° et collés au corps) pour que la coiffe des rotateurs demeure efficace. Prévenir les mouvements répétitifs qui amènent les mains au-dessus des épaules et adapter les postures de travail est aussi très important pour prévenir les problèmes de coiffe des rotateurs.

épaule

En gardant des postures immobiles prolongées des épaules et avec sa posture de plus en plus voûtée, Jeanne a fort probablement endommagé les tendons de la coiffe des rotateurs prématurément. En effet, les tendons de la coiffe des rotateurs possèdent peu de vaisseaux sanguins, ce qui limite la capacité de réparation de ceux-ci. De plus, lorsque les épaules et le dos sont voûtés, la coiffe des rotateurs doit travailler beaucoup plus fort pour accomplir son travail, ce qui accélère le développement de l’usure et prédispose aux déchirures. Une bonne posture et un poste de travail bien ajusté sont donc primordiaux pour garder les épaules en santé !

Pour une bonne mise en plis de votre coiffe des rotateurs

Si vous ressentez des douleurs aux épaules depuis un certain temps, les thérapeutes de Physio Extra pourront vous aider à briser le cercle vicieux qui endommage vos épaules en identifiant les causes précises qui font que vos épaules souffrent. N’attendez pas trop longtemps, car si le problème n’est pas pris à temps, c’est la chirurgie qui vous attend !