Auteur: Pascal Gagnon

Physiothérapeute

Voir mon profil

L’imagerie médicale pour la douleur au dos…quand et pourquoi?

Quand passer une imagerie pour les douleurs au bas du dos ?

Une bonne initiative de l’Association canadienne des radiologistes, du Collège des médecins de famille du Canada et de l’Association médicale canadienne qui informent  la population sur la pertinence de passer ce type de test en présence de douleur lombaire.

Ces recommandations sont très intéressantes et  s’appuient sur de solides données scientifiques. Afin de bonifier ce document,  voici nos commentaires et recommandations quant aux écrits de la section : « Comment vous pouvez traiter votre douleur au bas du dos ».

Recommandations du guide et l’avis de notre communauté de physiothérapeutes :

  1. Rester actif… Nos professionnels sont en parfait accord avec cette recommandation.  Plusieurs études démontrent la nécessité de demeurer actif dans  les limites de votre douleur.
  2. Appliquer de la chaleur… Nos recommandations : l’application de glace est parfois plus efficace en phase aiguë, 24 ou 48 h après l’apparition de la douleur. La chaleur peut être appliquée par la suite.
  3. Considérez les médicaments en vente libres… Nos recommandations : à utiliser avec précaution si la douleur ne perturbe pas votre sommeil ou si elle est tolérable au repos ou lorsque vous adoptez une position confortable. La douleur est une sensation utile qui peut vous donner un signal vous informant des postions ou des activités à éviter.
  4. Parlez à votre médecin… Nos recommandations : si vous n’avez pas les signes ou symptômes ou une des conditions mentionnées ci-dessous, consultez votre physiothérapeute ; il sera en mesure de procéder à une évaluation de votre condition et vous donnera les recommandations et les traitements appropriés, au besoin. De plus, il vous conseillera sur les actions à prendre afin d’éviter ou de diminuer les risques que votre douleur réapparaisse !

 

  • Vous avez déjà eu un cancer ;mri
  • Vous avez eu une perte de poids inexpliquée ;
  • Vous faites de la fièvre ;
  • Vous avez eu une infection récemment ;
  • Vous perdez le contrôle de votre vessie ou de vos intestins ;
  • Vous avez des réflexes anormaux, une perte de la force musculaire ou des sensations dans les jambes.

Bravo à ces trois associations pour la pertinence de leur document !

Document original : http://www.choisiravecsoin.org/wp-content/uploads/2014/04/2014-03-26_FR-Low-Back-CLEAN.pdf

Pascal Gagnon, physiothérapeute.