Auteur: Simon Desrosiers

Physiothérapeute

Voir mon profil

Bienfaits insoupçonnés du rire sur la santé

La thérapie par le rire : 7 bienfaits insoupçonnés du rire sur la santé

Nous vivons dans un monde où la productivité et le stress prédominent. Le travail et les diverses responsabilités du quotidien prennent de plus en plus de place dans nos vies au détriment des autres dimensions comme les loisirs et  l’activité physique qui sont souvent délaissés, faute de temps. Par conséquent, une hausse fulgurante de la prise de médication et de suppléments a été constatée dans les dernières années (pilules pour favoriser la concentration au travail ou à l’école, pour avoir plus d’énergie, pour être moins stressé, pour mieux dormir, etc.)

Est-ce que les médicaments constituent vraiment la seule option pour ces problèmes? De plus en plus d’études se penchent sur la recherche de traitements alternatifs comme le yoga, la méditation ou pour le cas qui nous intéresse, le rire comme outil thérapeutique. En effet, le rire ne serait pas qu’une simple sensation agréable, mais constituerait bel et bien une option de traitement non-pharmacologique à bien des maux qui nous persécutent de nos jours. Par ailleurs, en opposition à bien des thérapies, le rire est à la portée de tous, il est abordable, n’est dangereux pour aucune condition médicale ou presque (des précautions doivent être prises suite à une chirurgie récente) et est facilement accessible.

Voici donc quelques effets bénéfiques et insoupçonnés du rire sur le corps humain.

Diminution du stress

Bien que le stress soit un élément essentiel à la survie humaine si on essaie, par exemple, d’échapper à un lion qui nous a pris en chasse, situation pour laquelle une bonne poussée d’adrénaline nous permettra de maximiser nos capacités physiques (et nos chances de survie), vous conviendrez que ce genre de situation se présente plutôt rarement de nos jours. Il n’en demeure pas moins que le stress est omniprésent dans le quotidien ce qui, à long terme, peut entraîner des effets délétères sur l’organisme. Le rire constitue une piste de solution intéressante puisqu’il entraîne la diminution de la concentration en cortisol, l’hormone du stress, dans le sang.

Effet positif sur la dépression

La dépression est, en partie, occasionnée par un débalancement des transmetteurs hormonaux dans le cerveau. Le rire déclenche une augmentation de la sécrétion d’hormones qui régularisent l’humeur comme la sérotonine et les endorphines, ce qui procure un effet de bien-être.

Amélioration du système de défense immunitaire

Le rire favorise la production de globules blancs (leucocytes) dans le corps qui sont des cellules du système immunitaire.

Effets sur le système cardiovasculaire

En combinaison avec l’exercice physique, le rire peut augmenter le volume de sang éjecté par le cœur. Il peut aussi favoriser la dilatation des vaisseaux sanguins diminuant ainsi la pression artérielle. La pratique du rire à long terme pourrait diminuer les arythmies et pourrait même contribuer à prévenir l’infarctus du myocarde (crise cardiaque).

Entrainement et détente des muscles

Le rire sollicite plusieurs groupes musculaires dont les abdominaux et les muscles respiratoires.  Les contractions musculaires rythmiques qui découlent d’une bonne rigolade procurent un effet de détente comparable à celui obtenu à la suite d’un exercice physique d’intensité modérée.

Effets sur la respiration

Le rire favorise la prise de grandes inspirations, ce qui contribue à augmenter les échanges gazeux. De plus, il a même été démontré que le visionnement de films humoristiques diminuait l’hyperactivité bronchique dans les cas d’asthme sévère.

Modulation de la douleur

Des études ont démontré que le rire augmente le seuil de tolérance à la douleur. Les dentistes pourraient peut-être envisager de commencer à raconter des blagues dans leur cabinet, quoiqu’un fou rire au mauvais moment pourrait engendrer des conséquences catastrophiques!

En conclusion, le rire ne guérit peut-être pas tous les maux, mais il est beaucoup moins invasif qu’une chirurgie et il est associé à beaucoup moins d’effets secondaires qu’un médicament.  Attention, n’arrêtez pas votre prise de médication pour autant! Toutefois, le rire peut définitivement être utilisé comme adjuvant dans le traitement de bien des problèmes, autant en santé mentale qu’en santé physique et tant mieux si la connaissance de ses bienfaits nous incite à nous esclaffer davantage!

Il existe même des clubs de rire au Québec qui proposent des exercices pour stimuler la rigolade. Vous trouverez quelques uns de ces exercices sur la page web suivante : http://www.clubderirequebec.com/Inventairesdesexercices.html

Sources :
  • Yim, J. Therapeutic Benefits of Laughter in Mental Health: A Theoretical Review, Tohoku J Exp Med. 2016
  • Mora-Ripoll R. The therapeutic value of laughter in medicine, Altern Ther Health Med. 2010